Histoire de l’association

En 1982, un groupe de six Caron décide de se rencontrer à Saint-Jean-Port-Joli, région fortement peuplée par des descendants Caron depuis plus de trois siècles. Elles étaient quatre cousines, Jeannine Caron, Sœur Germaine Caron, Sœur Jeanne Caron, Suzanne Caron O.M.I. (Oblate Marie-Immaculée). et leur cousin, l’abbé Marcel Caron en plus de Cécile, l’instigatrice du projet. Tous étaient imprégnés du sens noble de la famille, d’ailleurs cinq d’entre eux provenaient de familles nombreuses comptant jusqu’à 17 enfants. Ils se sont rencontrés dans la résidence de Cécile Caron alors qu’elle avait eu l’idée de fonder une Association des Caron par sentiment d’appartenance et de service. Ils se mettent à écrire aux cousines et cousins Caron pour chercher des appuis et des bénévoles. Le recrutement se déroule tellement bien qu’en 1984 déjà 300 personnes sont en faveur de démarrer l’association. L’enregistrement de l’organisation est fait auprès du gouvernement et la première réunion du conseil d’administration peut se tenir en 1984. Par la suite, l’association connaît un essor fulgurant.

Inauguration du monument en 1986

Inauguration du monument en 1986. Photo de Henri Caron de Trois-Rivières.

« Toutes les familles souches sentent le besoin de renouer avec leur passé, de jeter un coup d’œil sur leurs origines, de se réjouir du travail accompli et de repartir de plus belle vers l’avenir. »

Henri Caron, président fondateur de l’Association, 1984 à 1988

À cette époque, avant la venue de l’internet et des médias sociaux dans les foyers du Québec, la population aimait faire des sorties pour rencontrer la parenté et des amis ayant des intérêts et des valeurs partagées. L’association décide d’organiser son premier rassemblement de deux jours les 5 et 6 juillet 1986, appuyée par un groupe de bénévoles très dynamiques. Au cours du deuxième jour, ce rassemblement accueille 2240 convives au repas du midi. En après-midi, un coup d’œil sur la foule grouillante réunie dans l’aréna de Saint-Jean-Port-Joli permettait d’évaluer les présences à près de 2800 personnes. Les participants à cette activité provenaient en majorité du Québec de sept autres provinces et de 24 différents états de nos voisins américains. Cet immense succès ayant permis de faire connaître l’association est venu couronner les milliers d’heures de travail données par de nombreux bénévoles. Dans les années subséquentes, les rassemblements annuels se tiennent dans différentes régions du Québec avec des taux de participation plus modestes et avec des Caron heureux de se retrouver en famille pour passer un bon moment ensemble.

Une autre activité très populaire depuis 1988 est le rendez-vous annuel à la cabane à sucre. Quelle belle occasion pour manger, chanter et surtout, se sucrer le bec!

Depuis le début de l’existence de notre regroupement, plusieurs bénévoles impliqués sont des passionnés de généalogie. En effet, nos archives nous démontrent que la première de leurs rencontres date de 1984. Au début, ils avaient comme objectif de faire des échanges d’information. Rapidement, le besoin s’est fait sentir de publier les résultats dans un livre « Généalogie des Caron d’Amérique »; un premier en 1986, un deuxième en 1989, un troisième en 1996 et finalement un quatrième en 2010 avec 29502 inscriptions intégrées dans celui-ci. La base de données de notre site Web est devenue par la suite une excellente source d’information.

Avec des membres répartis sur un territoire aussi grand que l’Amérique du Nord, l’association a vite décidé de mettre en place son organe de communication officiel. De là est né une publication régulière : le Bulletin Tenir et Servir. Le premier numéro a été publié en décembre 1986. Sa mission est d’être un véhicule pour les échanges d’informations, de suggestions et de renseignements, propres à favoriser l’épanouissement de notre association. L’association avait déjà réalisé une première version d’un site Web dès 1995. Le site Web actuel est une nouvelle mouture complètement modernisée depuis 2020. Nous sommes aussi présents sur Facebook à l’adresse :

Facebook.com/groups/AmeriCaron

Pour les gens intéressés à en connaître davantage sur les nombreuses autres implications de l’Association des Familles Caron d’Amérique, nous vous invitons à vous procurer le livre : « Les Familles Caron d’Amérique, 1984 à 2004 » des Éditions : La Plume d’Oie, 2004, Rédactrice en chef : Marielle Caron. Ce livre est la source principale de référence ayant servi à rédiger le présent texte.